Le Nouvelliste
Mylène Moisan
Le Soleil
Mylène Moisan

Plus de 740 contentions en centre jeunesse

CHRONIQUE / Un an que le père essayait d’avoir de l’aide pour son fils, un an qu’il gérait du mieux qu’il pouvait ses crises et ses problèmes de comportements. La DPJ a dû être appelée en renfort. «Pour le stabiliser, ils nous ont proposé de le placer la semaine, qu’il continuerait à aller à l’école et que la fin de semaine, il viendrait chez nous.»
Pour consulter l’article complet, connectez-vous.
Abonnez-vous pour un accès illimité à tous nos contenus.
Je veux m’abonner!