Le Nouvelliste

Ne vouloir rien comprendre...

OPINION / Au lendemain du 3 octobre, nous aurons 125 gagnantes et gagnants, mais dans les années à venir, il semble encore que nous aurons des dizaines, voire des centaines, des milliers de perdantes et perdants... c’est-à-dire les aînés du Québec.