Le Nouvelliste
Karine Pépin (à gauche), candidate conservatrice dans Trois-Rivières, fait un arrêt chez COMSEP, organisme communautaire, dans le cadre de sa campagne, où l’accueille la coordonnatrice générale Sylvie Tardif.
Karine Pépin (à gauche), candidate conservatrice dans Trois-Rivières, fait un arrêt chez COMSEP, organisme communautaire, dans le cadre de sa campagne, où l’accueille la coordonnatrice générale Sylvie Tardif.

Karine Pépin, Parti conservateur, Trois-Rivières: «Je vais me battre pour ma région»

Sébastien Houle
Sébastien Houle
Le Nouvelliste
Infirmière auxiliaire, syndicaliste, proche aidante: la conservatrice Karine Pépin débarque chez COMSEP bien au fait de quelques enjeux. Ayant fait ses devoirs, la coordonnatrice générale de l’organisme communautaire attend cependant l’aspirante députée de Trois-Rivières avec une série de points d’interrogation. Souriante, posée, affable, la politicienne se prête au jeu, négociant même certains terrains d’entente là où on ne l’imaginait peut-être pas.