Essai-éclair: Toyota C-HR 2022

Le VUS compact Toyota C-HR 2022

Avec l’arrivée récente du VUS compact Corolla Cross, on peut se demander s’il y a toujours une place pour le Toyota C-HR, arrivé sur le marché en 2018. Et pourtant, ce modèle qui remplace désormais la Yaris n’a rien à voir avec le Corolla Cross.


Le design du C-HR se veut beaucoup plus dynamique que celui du Corolla Cross. L’aménagement à l’intérieur, notamment du tableau de bord témoigne de ce constat. Il en va également pour le reste, comme la forme des sièges, les lignes extérieures, etc. Il faut rappeler que le C-HR vise plutôt une jeune clientèle qui peut se permettre un véhicule neuf et on doute qu’il se dirige vers le Corolla Cross qui propose un look beaucoup plus classique comme celui de la berline Corolla. 

Quant à la conduite sur la route, rien pour écrire à sa mère, mais on a droit à un comportement routier correct sans trop de surprise. La transmission variable continue se fait plutôt discrète et ne vient pas trop gâcher le plaisir de conduite qui se dynamise quelque peu lorsqu’on opte pour le mode Sport.

Quant à la consommation de carburant, on a même pu faire mieux que la cote annoncée par Toyota en conduite urbaine. On a consommé 8,3 litres aux 100 kilomètres, alors que la cote officielle est de 8,7 l/100km. Bien que notre essai a été restreint à de la conduite urbaine, on peut vous donner la cote pour la conduite sur route, qui est de 7,5 l/100 km. 

Il demeure que pour un véhicule destiné à un jeune public, il y aurait place à amélioration. Toyota aurait eu intérêt à proposer une version hybride... Ou une hybride rechargeable ou même électrique? Pourquoi pas? 

DONNÉES TECHNIQUES

Prix: de 24 150 $ à 29 350 $

Prix du modèle essayé: 27 290 $ (XLE Premium)

Moteur: L4 2,0 litres atmosphérique

Puissance: 144 ch (107 kW) à 6100 tr/min

Couple: 139 lb-pi (188 N.m) à 3800 tr/min

Transmission: automatique variable continue (CVT)

Consommation réalisée: 8,3 l/100 km, en conduite urbaine