Le Nouvelliste
François St-Martin
Collaboration spéciale
François St-Martin
Sur la photo: Max-Olivier Bédard et Mathieu Legendre parcourent la région avec leur piano mobile.
Sur la photo: Max-Olivier Bédard et Mathieu Legendre parcourent la région avec leur piano mobile.

Le piano, le vent et les oiseaux

CHRONIQUE / S’il y a un objet dont tout le monde redoute son déménagement, c’est bien un piano. Juste à y penser, la plupart vont pousser un soupir de découragement. C’est toutefois loin d’être le cas de Mathieu Legendre et de Max-Olivier Bédard. Au contraire, les deux cousins occupent la plupart de leurs fins de semaine à en trimbaler un à travers la Mauricie, par pur plaisir. Il n’est d’ailleurs pas impossible que vous les ayez aperçus récemment près d’une gare, dans un parc ou sur un quai, que ce soit à Shawinigan, Trois-Rivières ou Saint-Alexis-des-Monts. Voici l’histoire d’un piano mobile qui parcourt la région, amenant la musique là où on l’attend le moins, au grand bonheur des badauds qui le trouvent sur son chemin.