Le Nouvelliste
Mylène Moisan
Le Soleil
Mylène Moisan

De l’absurdité des tests aléatoires

CHRONIQUE / «Je suis désolé.» C’est en ces mots – et avec un air franchement contrit – que le douanier s’est adressé à l’amie Isabelle et à sa fille avant de leur annoncer que le hasard a voulu qu’elles passent un test aléatoire pour la COVID, alors que son chum et son gars, eux, s’en sauvaient.
Pour consulter l’article complet, connectez-vous.
Abonnez-vous pour un accès illimité à tous nos contenus.
Je veux m’abonner!