Le Nouvelliste
«Nous démentons catégoriquement» tout lien entre l’agresseur et l’Iran, et «personne n’a le droit d’accuser la République islamique d’Iran», a affirmé Nasser Kanani, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, dans sa conférence de presse hebdomadaire.
«Nous démentons catégoriquement» tout lien entre l’agresseur et l’Iran, et «personne n’a le droit d’accuser la République islamique d’Iran», a affirmé Nasser Kanani, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, dans sa conférence de presse hebdomadaire.

L’Iran dément tout lien avec l’agression de Salman Rushdie

Karim Abou Merhi
Agence France-Presse
Après trois jours de silence, l’Iran a nié lundi toute implication dans l’attaque perpétrée aux États-Unis contre Salman Rushdie, en faisant porter la responsabilité à l’auteur des «Versets sataniques», 33 ans après la fatwa de l’ayatollah Khomeiny le condamnant à mort.