Le Nouvelliste
«Ça devrait être mis au clair dès maintenant qu’il n’est pas question de tasser le français encore une fois, comme si c’est une langue de seconde classe», a déclaré Mario Beaulieu, le porte-parole bloquiste en matière de langues officielles.
«Ça devrait être mis au clair dès maintenant qu’il n’est pas question de tasser le français encore une fois, comme si c’est une langue de seconde classe», a déclaré Mario Beaulieu, le porte-parole bloquiste en matière de langues officielles.

Exemption au bilinguisme pour des Autochtones: «pas question», dit le Bloc

Michel Saba
La Presse Canadienne
Le gouvernement fédéral devrait faire immédiatement une croix sur l’idée d’accorder une exemption à l’exigence de bilinguisme à ses fonctionnaires qui parlent une langue autochtone, mais qui ne maîtrisent pas l’anglais ou le français, estime le Bloc québécois.