Le Nouvelliste

Protégeons-nous davantage les beaux animaux ? Oui

Catherine Crépeau
Agence Science-Presse
Le Détecteur de rumeurs
Agence Science-Presse
DÉTECTEUR DE RUMEURS / L’annonce l’an dernier par la ville de Longueuil et la SÉPAQ que des chevreuils allaient être euthanasiés en raison de leur surpopulation, a fait bondir les amis des animaux. La réaction aurait-elle été la même s’il avait été question d’un animal moins mignon ? Poser la question, c’est y répondre, constate le Détecteur de rumeurs.
Pour consulter l’article complet, connectez-vous.
Abonnez-vous pour un accès illimité à tous nos contenus.
Je veux m’abonner!