Le Nouvelliste
La diminution de la surface glacée prive les ours d’un endroit pour chasser les phoques. Cela les contraint à demeurer sur la terre ferme et à trouver d’autres moyens pour se nourrir.
La diminution de la surface glacée prive les ours d’un endroit pour chasser les phoques. Cela les contraint à demeurer sur la terre ferme et à trouver d’autres moyens pour se nourrir.

Le nombre d’interactions entre des ours polaires et des humains s’est accru

Bob Weber
La Presse Canadienne
Les rencontres entre ours polaires et êtres humains sont de plus en plus nombreuses dans la région de l’Arctique à cause des changements climatiques et de l’influence humaine sur le paysage, conclut une nouvelle étude.