Le Nouvelliste
Mylène Moisan
Le Soleil
Mylène Moisan

Pénurie de main-d’œuvre: une question, deux réponses

CHRONIQUE / J’ai posé cette question à Diane Lebouthillier: est-ce que ce serait une bonne chose pour juguler la pénurie de main-d’œuvre que des travailleurs étrangers puissent rester une couple de mois de plus pour aider une autre entreprise?
Pour consulter l’article complet, connectez-vous.
Abonnez-vous pour un accès illimité à tous nos contenus.
Je veux m’abonner!