Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
La pénurie de sauveteurs et de personnel aura des conséquences directes sur les jeunes qui désirent apprendre à nager, un enjeu crucial de sécurité.
La pénurie de sauveteurs et de personnel aura des conséquences directes sur les jeunes qui désirent apprendre à nager, un enjeu crucial de sécurité.

Pénurie de sauveteurs: il faudra bien que les enfants apprennent à nager

CHRONIQUE / La pénurie de main-d’œuvre qui n’épargne pas le domaine des sauveteurs nautiques cache un enjeu très important: la capacité des plus jeunes de pouvoir apprendre à nager. Alors que plusieurs piscines municipales à Trois-Rivières, mais également partout au Québec, ne pourront ouvrir leurs portes cette année, en plus de nombreux cours de natation qui ne pourront être donnés, la question de la sécurité en milieu aquatique devrait grandement préoccuper la population, d’autant plus que les plus récentes données démontrent que de nombreux jeunes ont régressé depuis le début de la pandémie dans leurs apprentissages en natation. Plus que jamais, ce n’est plus une question de pouvoir se rafraîchir durant l’été, mais bien une question de sécurité.