Le Nouvelliste
Cette cité stratégique, sur la route de la grande ville régionale Kramatorsk, voisine de Severodonetsk désormais majoritairement sous contrôle des Russes, n’a plus accès ni à l’eau potable, ni à l’électricité, et encore moins au réseau téléphonique.
Cette cité stratégique, sur la route de la grande ville régionale Kramatorsk, voisine de Severodonetsk désormais majoritairement sous contrôle des Russes, n’a plus accès ni à l’eau potable, ni à l’électricité, et encore moins au réseau téléphonique.

À Lyssytchansk, dans l’est de l’Ukraine, «les Russes bombardent sans relâche»

Anna Malpas
Agence France-Presse
Maksym Katerine a les yeux rougis. Ce lundi, il montre deux tombes fraîchement creusées dans son jardin. Sa mère et son beau-père ont été tués par des bombardements russes à Lyssytchansk, au cœur des combats dans l’est de l’Ukraine.