Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
De plus en plus, le monde médical prône un discours axé sur l’accessibilité des soins de santé, visant à voir le bon professionnel au bon moment. Tout ne passe plus systématiquement par le médecin.
De plus en plus, le monde médical prône un discours axé sur l’accessibilité des soins de santé, visant à voir le bon professionnel au bon moment. Tout ne passe plus systématiquement par le médecin.

Un médecin de famille pour tous: la promesse à ne plus faire

CHRONIQUE / «Si nous sommes élus, nous promettons un médecin de famille pour tous les Québécois.» Voilà le genre de promesse électorale qu’on nous sert ad nauseam depuis de nombreuses années maintenant, sans toutefois que cette promesse n’ait jamais pu être tenue. Et alors que le Parti libéral en a déjà fait un engagement électoral en vue de la campagne qui s’amorcera cet automne, force est de constater que cette promesse, aussi noble puisse-t-elle être, ne se réalisera pas de sitôt. L’heure n’est plus à de telles promesses, mais bel et bien à proposer l’accessibilité au système, sans que tout ne passe toujours par un médecin de famille.