Le Nouvelliste
Si l’Océanic a été la meilleure équipe de la LHJMQ en 1999-2000, la très jeune équipe de l’Océanic 2021-2022 a été, pour le président du club, Éric Boucher, la plus résiliente et travaillante de son histoire.
Si l’Océanic a été la meilleure équipe de la LHJMQ en 1999-2000, la très jeune équipe de l’Océanic 2021-2022 a été, pour le président du club, Éric Boucher, la plus résiliente et travaillante de son histoire.

L’Océanic, l’équipe la plus résiliente de son histoire, selon Éric Boucher

Johanne Fournier
Johanne Fournier
Collaboration spéciale
«Si l’Océanic a été la meilleure équipe de la LHJMQ en 1999-2000, la très jeune équipe de l’Océanic 2021-2022 a été, pour moi, la plus résiliente et travaillante de son histoire, résume le président du club, Éric Boucher, comme bilan de la dernière saison. C’est très excitant et prometteur pour l’avenir!» Pour l’entraîneur-chef, l’année a été extraordinaire, malgré les défis importants que l’organisation a eu à relever en raison de la pandémie. «Dans les trois prochaines années, on va être fatigant», promet Serge Beausoleil.