Le Nouvelliste
François St-Martin
Collaboration spéciale
François St-Martin

Préserver l’éphémère

CHRONIQUE / À l’abri des regards, une étrange bête a élu domicile il y a un peu plus d’un an dans les ruines de l’ancienne usine Belgo à Shawinigan. Depuis, l’œuvre monumentale de l’artiste Junko, créée à partir de débris trouvés sur place, ne cesse d’attirer les curieux dans ce lieu franchement insolite. Les anciens bassins d’épuration d’eaux usées, ornés de centaines de graffitis, sont pour ainsi dire devenus un refuge d’arts urbains aux proportions démesurées. Un véritable musée à ciel ouvert de créations éphémères. Un site exceptionnel, qui est pourtant voué inévitablement à la destruction…