Le Nouvelliste
L’auteur de cette lettre, ancien candidat à la mairie de Shawinigan, estime que le maire Angers aurait intérêt à témoigner d’un peu plus d’humilité et de respect envers les citoyens. «N’oublions pas, écrit-il, que la Ville n’appartient ni au maire Angers, ni au conseil municipal. La Ville appartient aux citoyens.»
L’auteur de cette lettre, ancien candidat à la mairie de Shawinigan, estime que le maire Angers aurait intérêt à témoigner d’un peu plus d’humilité et de respect envers les citoyens. «N’oublions pas, écrit-il, que la Ville n’appartient ni au maire Angers, ni au conseil municipal. La Ville appartient aux citoyens.»

Un peu plus d’humilité et de respect, monsieur Angers!

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
Le Nouvelliste
Carrefour des lecteurs / À la dernière séance du conseil municipal, force est de constater que le style autocratique du maire de Shawinigan a atteint de nouveaux sommets. Désormais, les citoyens n’auront droit qu’à une seule question, sans mise en contexte, et seront invités à regagner leur place dès que le maire aura répondu à la question. En fait, cela équivaut à une séance du conseil virtuelle où le maire seul a le loisir de s’exprimer, sans contrepartie de la part des citoyens.