Le Nouvelliste
François St-Martin
Collaboration spéciale
François St-Martin

Le dactylographe égaré du chanoine H. Pellerin

CHRONIQUE / Au fil du temps, j’ai conservé précieusement dans mes archives personnelles quelques journaux. Lors d’événements marquants, je les mettais de côté, comme on le fait parfois avec des billets de spectacle. Parmi ceux-ci, un exemplaire de La Presse du 12 septembre 2001 titrant «L’Amérique frappée en plein cœur». Un autre du 30 septembre 2004 avec à la une: «C’en est fait des Expos», en allusion au tout dernier match de l’équipe à Montréal. La pièce la plus récente de cette petite collection: le Charlie Hebdo du 15 janvier 2015, surnommé, à juste titre, le numéro des survivants. Mais mon item le plus précieux demeure un exemplaire du Nouvelliste, non pas en raison de l’importance de ses manchettes, mais plutôt de l’étonnant hasard par lequel il s’est retrouvé entre mes mains.