Le Nouvelliste
Favoriser l’équité, l’inclusion et la diversité des groupes de personnes sous-représentées dans les universités est une bonne chose, mais les critères peuvent favoriser certaines facultés au détriment de d'autres.
Favoriser l’équité, l’inclusion et la diversité des groupes de personnes sous-représentées dans les universités est une bonne chose, mais les critères peuvent favoriser certaines facultés au détriment de d'autres.

Diversité dans les universités: des critères homogènes contre-productifs

Guillaume Blum
Chercheur au centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (CIRST)
ANALYSE / Depuis quelques jours, une controverse touche l’Université Laval. Pour viser ou s’approcher des critères ÉDI (équité, diversité, inclusion) imposés par le programme de chaires de recherche du Canada (CRC), les candidat·e·s à de nouvelles chaires doivent obligatoirement se qualifier à l’un des critères ÉDI, à savoir appartenir à une minorité visible, être une femme, autochtone ou en situation de handicap.