Le Nouvelliste
Jean-Marc Beaudoin
Le Nouvelliste
Jean-Marc Beaudoin
Peut-être qu’après avoir connu la morosité des années 1990, alors que la Ville atteignait les dernières phases de la désindustrialisation de ses grandes entreprises qui avaient longtemps fait sa gloire et sa prospérité, il fallait, pour remonter le moral citoyen, se lancer dans de gros projets, comme a pu l’être Trois-Rivières sur Saint-Laurent.
Peut-être qu’après avoir connu la morosité des années 1990, alors que la Ville atteignait les dernières phases de la désindustrialisation de ses grandes entreprises qui avaient longtemps fait sa gloire et sa prospérité, il fallait, pour remonter le moral citoyen, se lancer dans de gros projets, comme a pu l’être Trois-Rivières sur Saint-Laurent.

Quand la ville de Trois-Rivières se revisite

CHRONIQUE / Des piscines vétustes, qu’il faudrait rénover et entretenir à gros frais, désertées depuis deux ans en raison de la pandémie, mais qui n’étaient déjà plus très fréquentées.