Le Nouvelliste

Pour une loi anti-sabotage

Sébastien Bois
Sébastien Bois
Intervenant en défense de droits au Service d’aide au consommateur de la Mauricie
POINT DE VUE / Le 15 mars de chaque année se tient la journée mondiale des consommateurs. Nous saisissons l’occasion pour dénoncer une fois de plus l’obsolescence programmée aussi appelée la désuétude planifiée. La loi française définit ces termes comme étant « l’ensemble des techniques par lesquelles le responsable de la mise sur le marché d’un produit vise à réduire délibérément la durée de vie d’un produit pour en augmenter le taux de remplacement.» On peut vulgariser en disant qu’il s’agit d’un sabotage planifié de nos produits, par des fabricants, pour faire davantage d’argent. Quand un aîné mentionne que dans son temps les biens duraient plus longtemps et bien il a raison.