Le Nouvelliste
Les journalistes s’exposent à de grands risques en couvrant les combats à Kharkiv.
Les journalistes s’exposent à de grands risques en couvrant les combats à Kharkiv.

Évaluer les risques en Ukraine

Frédérick Lavoie
Frédérick Lavoie
Envoyé spécial en Ukraine
CHRONIQUE / Je suis venu couvrir le conflit en Ukraine avec mon vieux sac à dos, sans gilet pare-balles ni casque. Je n’en avais pas sous la main, et je ne voulais de toute façon pas en traîner. Trop encombrants, mais aussi inutiles pour ce que je comptais faire ici : raconter comment la guerre bouleverse la vie des gens, tout en restant moi-même loin des bombes. Or, je viens de passer une bonne partie de la journée à chercher de l’équipement de protection à emprunter pour quelques heures.