Le Nouvelliste
Marie-Sol St-Onge
Collaboration spéciale
Marie-Sol St-Onge

À travers la vitre de l’auto...

CHRONIQUE / Nos grands-parents appelaient ça «faire un tour de machine». Sortir de la maison, changer d’air. Vous savez, prendre la voiture pour se retrouver dans un lieu autre que celui de sa routine? N’avoir aucun but ni destination prévue, juste un aller-retour pour revenir au point de départ, l’esprit plus détendu. Aujourd’hui, on pourrait croire que les adeptes des balades en auto pratiquent cette technique pour répondre à un besoin de ventiler ou qu’ils cherchent à fuir une situation. Peut-être. Sûrement, surtout en ces temps covidiens. Mais pour moi, et certainement pour beaucoup d’autres personnes à mobilité réduite, c’est une agréable façon de garder le contact avec la vie extérieure.