Le Nouvelliste
Lauréanne Daneau
Collaboration spéciale
Lauréanne Daneau
Faut-il absolument un BAPE pour avoir la garantie que l’analyse des impacts environnementaux sera indépendante et rigoureuse? Non. Dans certains cas, l’artillerie lourde n’est pas requise et le ministère de l’Environnement a les outils et la compétence pour exécuter son travail d’analyse.
Faut-il absolument un BAPE pour avoir la garantie que l’analyse des impacts environnementaux sera indépendante et rigoureuse? Non. Dans certains cas, l’artillerie lourde n’est pas requise et le ministère de l’Environnement a les outils et la compétence pour exécuter son travail d’analyse.

Ces cochons sont-ils les bienvenus?

CHRONIQUE / La mobilisation citoyenne autour du projet de trois porcheries à Saint-Adelphe, dans la MRC de Mékinac, réussit à percer l’épais mur médiatique autour de la COVID, rappelant qu’il y a d’autres enjeux d’intérêt public. Inquiète des impacts environnementaux et en colère contre le processus de consultation publique, une partie de la population nous dit que ces cochons ne sont pas les bienvenus. Pourtant, le ministre de l’Environnement Benoit Charette a récemment écarté leur demande d’une enquête du Bureau d’audience publique sur l’environnement (BAPE). Essayons de comprendre pourquoi.