Le Nouvelliste
«La COVID-19 continue de faire des ravages, en particulier au sein de la population des pays pauvres», a déploré David Malpass, le président de la Banque mondiale lors d’une conférence téléphonique, soulignant que l’on assistait à un «renversement troublant» de la réduction de la pauvreté, de l’amélioration de la nutrition et de la santé.
«La COVID-19 continue de faire des ravages, en particulier au sein de la population des pays pauvres», a déploré David Malpass, le président de la Banque mondiale lors d’une conférence téléphonique, soulignant que l’on assistait à un «renversement troublant» de la réduction de la pauvreté, de l’amélioration de la nutrition et de la santé.

Omicron pourrait provoquer un scénario du pire pour la croissance mondiale, selon la Banque mondiale

Delphine Touitou
Agence France-Presse
La croissance mondiale va ralentir cette année et un scénario du pire n’est pas exclu sous l’effet du variant Omicron, qui se répand comme une trainée de poudre sur tous les continents accentuant pénurie de main-d’œuvre et problèmes logistiques, a prévenu mardi la Banque mondiale.