Le Nouvelliste
Steve Bergeron
La Tribune
Steve Bergeron

Nous m’aimons, vous t’aimez

CHRONIQUE / En février 2014, Paul Berthold, de Sherbrooke, me posait la question qui suit. «Comment dit-on: je suis impressionné par ce que nous avons fait (ici, préparer ensemble la maison pour sa mise en vente)? "Je suis impressionné par nous"? "Nous m’impressionnons"? Pas "je nous impressionne", car ce n’est pas moi qui "impressionne nous deux", c’est nous deux "qui impressionnons moi".»