Le Nouvelliste
Dominique Ducharme 
Dominique Ducharme 

Qui décide chez les Canadiens de Montréal?

Carrefour des lecteurs / On sait que l’instructeur d’un club de hockey professionnel ne laisse pas son gardien de but subir trop longtemps une mauvaise séquence. On le remplace pour pas que son équilibre mental et sa fiche personnelle ne soient trop affectés par ses passagers déboires. On se souvient tous de la célèbre scène de 1995 où Patrick Roy, en grande colère, quitte son club parce que Mario Tremblay, son instructeur en chef, l’a laissé poireauter devant son filet malgré son désir d’être remplacé après quelques buts en trop… On a souvent interprété l’attitude de Tremblay comme une sorte de sadisme à l’égard de son meilleur gardien.