Le Nouvelliste
Marie-Sol St-Onge
Collaboration spéciale
Marie-Sol St-Onge

L’usure du temps

CHRONIQUE / Le mois de novembre se termine et je ne l’ai même pas vu passer. Dans un sens, c’est très bien. Ça indique que mon emploi du temps est chargé d’activités agréables qui me tiennent très occupée. Pour certains, cette période de l’année marquée par la grisaille est interminable. Le temps est relatif comme l’avait vulgarisé l’émérite Albert Einstein. Mais comme il y a toujours deux côtés à une médaille, lorsque le temps nous file entre les doigts, ça veut aussi dire qu’il avance trop vite et qu’on peine à le savourer.