Le Nouvelliste
Un jeu de serpents et échelles géant qui évoque les cycles de la violence conjugale permet une sensibilisation efficace. Sur la photo, on voit Lyne Bourgelas, à l'arrière, qui a supervisé les étudiantes Émilie Bergeron et Ève Côté.
Un jeu de serpents et échelles géant qui évoque les cycles de la violence conjugale permet une sensibilisation efficace. Sur la photo, on voit Lyne Bourgelas, à l'arrière, qui a supervisé les étudiantes Émilie Bergeron et Ève Côté.

Aborder la violence conjugale en s’amusant: mission possible

Jacinthe Lafrance
Jacinthe Lafrance
Le Nouvelliste
Alors que le Québec a enregistré à ce jour 18 féminicides présumés dans l’année et que le ministre de la Justice annonce qu’un projet de loi sur un tribunal spécialisé dans les violences sexuelle et conjugale est adopté à l’unanimité par l’Assemblée nationale, la violence conjugale est sans contredit un sujet sérieux.