Le Nouvelliste
Steve Bergeron
La Tribune
Steve Bergeron

De London à Londres

« Le plus récent sommet du G7 en Angleterre a fait ressortir deux noms de lieux qui existent aussi au Canada : London, que l’on traduit toujours par Londres en français, sauf lorsqu’il est question de la ville de London en Ontario. Le deuxième était le site précis du G7 à Cornouailles, dont le nom anglais, Cornwall, était affiché partout. Pourquoi n’utilisons-nous pas ces deux noms francisés au Canada? Y a-t-il un phénomène historique non transférable ici [Roger Garant, Lac-Mégantic]? »