Le Nouvelliste
Sauf les athlètes, officiels et bénévoles, à peine quelques personnes pouvaient entrer sur les sites des compétitions aux Jeux, comme les dirigeants du Comité olympique canadien. De gauche à droite: Tricia Smith, Marnie McBean, Eric Myles et David Shoemaker.
Sauf les athlètes, officiels et bénévoles, à peine quelques personnes pouvaient entrer sur les sites des compétitions aux Jeux, comme les dirigeants du Comité olympique canadien. De gauche à droite: Tricia Smith, Marnie McBean, Eric Myles et David Shoemaker.

Dans l’oeil d’Eric Myles: seul... avec des milliards de personnes

Parce qu’ils ont été présentés dans des conditions exceptionnelles, les Jeux olympiques de Tokyo resteront longtemps gravés dans notre mémoire collective. C’est d’autant plus vrai pour le chef du Sport au Comité olympique canadien, Eric Myles. À peine revenu du Japon, le Trifluvien nous livre ses moments forts de la XXXIIe olympiade de l’ère moderne.