Le Nouvelliste
Nancy Samson, propriétaire de la Chocolaterie Samson.
Nancy Samson, propriétaire de la Chocolaterie Samson.

Saint-Valentin: le coronavirus ne ralentit pas les ardeurs

Marc-André Pelletier
Marc-André Pelletier
Initiative de journalisme local - Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Les commerces se retrouvent depuis quelques jours déjà dans l’effervescence de la première Saint-Valentin pandémique, puisque le désormais célèbre virus frappait environ un mois après la fête de l’amour à pareille date l’an dernier. Bonne nouvelle toutefois: la clientèle est au rendez-vous, elle qui souhaite faire plaisir à ses proches plus que jamais.