Le Nouvelliste
L’étude cherchera à vérifier si de fortes doses de vitamine D pourraient diminuer le risque d’infection chez les personnes qui ne sont pas encore atteintes de la COVID et à voir si cela pourrait diminuer la durée et l’intensité de la maladie chez les patients déjà infectés.
L’étude cherchera à vérifier si de fortes doses de vitamine D pourraient diminuer le risque d’infection chez les personnes qui ne sont pas encore atteintes de la COVID et à voir si cela pourrait diminuer la durée et l’intensité de la maladie chez les patients déjà infectés.

La vitamine D pourrait aider à combattre la COVID-19

Jean-Benoit Legault
La Presse canadienne
MONTRÉAL - Les propriétés anti-inflammatoires bien documentées de la vitamine D pourraient en faire un ajout important à l’arsenal contre le coronavirus, croient deux chercheuses montréalaises qui ont décidé d’approfondir la question.