Le Nouvelliste
En juin, l’association patronale estimait que 158 000 PME étaient à risque en raison de la crise sanitaire. C’est désormais 2,4 millions de postes qui pourraient disparaître si les propriétaires se tournent vers une faillite ou liquident leur entreprise.
En juin, l’association patronale estimait que 158 000 PME étaient à risque en raison de la crise sanitaire. C’est désormais 2,4 millions de postes qui pourraient disparaître si les propriétaires se tournent vers une faillite ou liquident leur entreprise.

Davantage d’entreprises envisagent de mettre la clé sous la porte, selon la FCEI

Julien Arsenault
La Presse
MONTRÉAL — Sylvain Cholette n’a plus d’idées. Malgré les prêts d’urgence de Québec et d’Ottawa, cet exploitant d’une boutique d’articles de sport, qui ne peut plus recevoir de clients en raison des restrictions provoquées par la pandémie de COVID-19, est incapable d’écouler ses stocks et se demande si cela vaut la peine de continuer.