Le Nouvelliste
Candide Bellerose se bat pour maintenir en vie l’entreprise qu’elle a lancée il y a cinq ans.
Candide Bellerose se bat pour maintenir en vie l’entreprise qu’elle a lancée il y a cinq ans.

Où est passée l'empathie pour les petites entreprises?

Sébastien Lacroix
Sébastien Lacroix
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — L’exaspération des gens envers la pandémie est telle que certains sont de moins en moins enclins à faire des concessions pour aider les petites entreprises qui se démènent pour survivre malgré les contraintes imposées par la Santé publique. La propriétaire de Lounika comportement canin, Candide Bellerose, en a vécu un échantillon, la semaine dernière, quand elle a vu une vague de désinscriptions après avoir investi de nombreux efforts pour mettre sur pied un cours en ligne de qualité pour garder la tête hors de l’eau.