Le Nouvelliste
Le chercheur shawiniganais Yannick Benoît et son équipe de recherche font du cancer colorectal leur cheval de bataille.
Le chercheur shawiniganais Yannick Benoît et son équipe de recherche font du cancer colorectal leur cheval de bataille.

Le cancer colorectal sous la loupe du chercheur shawiniganais Yannick Benoît

Amélie Houle
Amélie Houle
Le Nouvelliste
Shawinigan — Selon la Société canadienne du cancer, le cancer colorectal pourrait très bien être la troisième forme de cancer la plus fréquemment diagnostiquée au Canada en 2020. Souvent effectuées dans l’ombre, des recherches sur ce type précis de cancer se font pourtant quotidiennement partout au pays afin de trouver un remède miracle. Et ce traitement pourrait bien être l’oeuvre du chercheur de la faculté de médecine de l’Université d’Ottawa originaire de Saint-Georges-de-Champlain, Yannick Benoît, qui en fait son cheval de bataille depuis plusieurs années.