Le Nouvelliste
«La pandémie nous a atteint plus profondément et plus longtemps que ce que presque tous les experts avaient prévu, et dans un environnement où la demande de voyages reste si déprimée, United ne peut pas continuer avec des effectifs qui dépassent considérablement notre niveau d’activité», écrit le groupe dans un message transmis à l’AFP.
«La pandémie nous a atteint plus profondément et plus longtemps que ce que presque tous les experts avaient prévu, et dans un environnement où la demande de voyages reste si déprimée, United ne peut pas continuer avec des effectifs qui dépassent considérablement notre niveau d’activité», écrit le groupe dans un message transmis à l’AFP.

United Airlines met la pression pour de nouvelles aides en anticipant 16 000 licenciements

Juliette Michel
Agence France-Presse
NEW YORK — Après American Airlines, c’est au tour de la compagnie United Airlines de prévenir qu’elle pourrait licencier en octobre des milliers de personnes aux États-Unis si un nouveau programme d’aides au secteur du transport aérien n’est pas adopté d’ici là au Congrès.