Le Nouvelliste
La fermeture des bars et des restaurants en raison de la pandémie de COVID-19 n’a pas empêché la Société des alcools du Québec (SAQ) d’afficher une légère hausse de ses ventes pendant le premier trimestre, mais l’augmentation de ses charges en raison de la crise sanitaire a néanmoins fait décliner ses profits.
La fermeture des bars et des restaurants en raison de la pandémie de COVID-19 n’a pas empêché la Société des alcools du Québec (SAQ) d’afficher une légère hausse de ses ventes pendant le premier trimestre, mais l’augmentation de ses charges en raison de la crise sanitaire a néanmoins fait décliner ses profits.

La pandémie pèse sur les profits de la SAQ

La Presse Canadienne
La fermeture des bars et des restaurants en raison de la pandémie de COVID-19 n’a pas empêché la Société des alcools du Québec (SAQ) d’afficher une légère hausse de ses ventes pendant le premier trimestre, mais l’augmentation de ses charges en raison de la crise sanitaire a néanmoins fait décliner ses profits.