Le Nouvelliste
Sylvain Chiasson perfectionne ses canots pliables depuis 15 ans.
Sylvain Chiasson perfectionne ses canots pliables depuis 15 ans.

Des canots pliables faits de toile et de patience

Sébastien Houle
Sébastien Houle
Le Nouvelliste
SAINT-PAULIN — Le métier de Sylvain Chiasson le pousse à voyager dans des véhicules passablement chargés. Ce membre de la troupe Caravane, qui jongle avec la musique, la danse et les marionnettes, explique qu’en tournée, l’espace est une denrée rare. Aussi, il y a 15 ans, il s’est mis à bricoler un modèle de canot pliable qu’il pourrait presque cacher dans les bagages. La nécessité est mère de l’invention, dit le proverbe. Aujourd’hui, des dizaines de prototypes plus tard, le résultat trahit la passion et le perfectionnisme de l’artisan. L’embarcation est un petit bijou d’ingéniosité. Et plaisante à l’œil, de surcroît.