Le Nouvelliste
L’Aluminerie de Bécancour a pu reprendre ses opérations après l’acceptation de l’offre patronale.
L’Aluminerie de Bécancour a pu reprendre ses opérations après l’acceptation de l’offre patronale.

Un an après le lock-out à l'ABI: le syndicat «veut que ça fonctionne»

Marc Rochette
Marc Rochette
Le Nouvelliste
Bécancour — Le 2 juillet 2019, les quelque 900 syndiqués à l’Aluminerie de Bécancour acceptaient les offres patronales dans une proportion de près de 80 %, malgré une recommandation contraire de la part de leur exécutif syndical. Un an plus tard, retour sur le résultat de ce vote qui aura mis fin à 18 mois de lock-out.