Le Nouvelliste
Jocelyn Thibault estime que la LHJMQ a encore beaucoup de travail à faire pour se montrer attrayante aux yeux des joueurs américains.
Jocelyn Thibault estime que la LHJMQ a encore beaucoup de travail à faire pour se montrer attrayante aux yeux des joueurs américains.

Repêchage américain : la LHJMQ doit lancer son opération charme

Jérôme Gaudreau
Jérôme Gaudreau
La Tribune
SHERBROOKE — Le dossier des joueurs américains dans la LHJMQ revient tous les ans sur le bureau du commissaire Gilles Courteau. L’enjeu est grand : celui de pouvoir rivaliser face à la Ligue de l’Ontario et à la Ligue de l’Ouest canadien. Mais pour arriver à attirer les Américains, la LHJMQ devra lancer avant tout une opération charme pour mieux vendre son programme et changer la culture établie en Nouvelle-Angleterre, selon le directeur général Jocelyn Thibault.