Le Nouvelliste
Les dirigeants de GE Aviation n’écartent pas de nouvelles coupures de postes si le volume de production continue de chuter à l’usine de Bromont.
Les dirigeants de GE Aviation n’écartent pas de nouvelles coupures de postes si le volume de production continue de chuter à l’usine de Bromont.

Le couperet tombe chez GE Aviation à Bromont

Jean-François Guillet
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est
Des rumeurs de fermeture de l’usine de GE Aviation à Bromont ont circulé il y a quelques jours. Or, les coupures draconiennes d’effectifs à travers le monde annoncées par la multinationale ne sonnent pas le glas de l’établissement bromontois, a confirmé la représentante de l’entreprise, Johanne Jolicoeur. La compagnie a néanmoins mis à pied 40 employés permanents à Bromont.