Le Nouvelliste
Jocelyn Thibault et Stéphane Julien ont joué ensemble dans les rangs juniors, à Trois-Rivières et à Sherbrooke. Et la première décision que le DG Thibault a pris, arrivé en poste, fut de nommé Julien entraîneur-chef du Phœnix.
Jocelyn Thibault et Stéphane Julien ont joué ensemble dans les rangs juniors, à Trois-Rivières et à Sherbrooke. Et la première décision que le DG Thibault a pris, arrivé en poste, fut de nommé Julien entraîneur-chef du Phœnix.

L’intuition payante de Jocelyn Thibault

Sébastien Lajoie
Sébastien Lajoie
La Tribune
SHERBROOKE — Le pari était audacieux. Très audacieux, même. À peine s’était-il attribué le rôle de directeur général du Phœnix de Sherbrooke, sans avoir aucune expérience en la matière, voilà que Jocelyn Thibault confiait les rênes de son équipe à un ancien joueur sans expérience comme entraîneur-chef dans la LHJMQ. Stéphane Julien a relevé le défi, avec brio, profitant au passage d’une intuition de Thibault. Quatre ans plus tard, Julien est nommé entraîneur-chef de l’année dans la LHJMQ.