Le Nouvelliste
Martin Massicotte a dû renoncer, avec ses chiens, à l’Iditarod, cette année. Il se promet toutefois de tenter à nouveau sa chance en 2022.
Martin Massicotte a dû renoncer, avec ses chiens, à l’Iditarod, cette année. Il se promet toutefois de tenter à nouveau sa chance en 2022.

Martin Massicotte à l'Iditarod: «La peur de ma vie»

Matthieu Max-Gessler,  Initiative de journalisme local
Matthieu Max-Gessler, Initiative de journalisme local
Le Nouvelliste
SAINT-TITE — Même s’il a passé plus d’un an à se préparer en vue de l’Iditarod, une course de chiens de traîneau de 1600 km en Alaska, Martin Massicotte est finalement rentré chez lui sans avoir pu la compléter. Le musher de Saint-Tite revient sur les épreuves qui ont eu raison de ses chiens et lui, au début du mois de mars.