Le Nouvelliste
David Lemire propriétaire de la Ferme Gagnon de Trois-Rivières et président de l’APFFQ.
David Lemire propriétaire de la Ferme Gagnon de Trois-Rivières et président de l’APFFQ.

Les travailleurs québécois attendus aux champs

Brigitte Trahan
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — À la Ferme maraîchère Gagnon, de Trois-Rivières, on attendait 44 Guatémaltèques, pour la saison 2020. Seulement cinq avaient réussi à avoir leur visa avant le début du confinement, à la mi-mars. Ces cinq travailleurs étaient censés arriver le 15 avril au Québec. La Ferme Gagnon a appris, le 13 avril, que c’était annulé. «Le gouvernement du Guatémala a décidé de prendre une semaine de plus avant d’envoyer des gars à l’extérieur», indique le propriétaire de la Ferme Gagnon, David Lemire, qui est aussi président de l’Association des producteurs de fraises et de framboises du Québec. «Tous les vols en provenance du Guatémala ont été annulés», se désole-t-il.