Le Nouvelliste
En raison de la situation actuelle reliée à la pandémie, les syndics sont appelés par le surintendant des faillites à être flexibles et créatifs pour répondre aux inquiétudes des dirigeants d’entreprises.
En raison de la situation actuelle reliée à la pandémie, les syndics sont appelés par le surintendant des faillites à être flexibles et créatifs pour répondre aux inquiétudes des dirigeants d’entreprises.

Les syndics commencent à recevoir des appels en lien avec la crise

Marc Rochette
Marc Rochette
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Fermeture d’entreprises, licenciement collectif, attente de soutien gouvernemental, manque de liquidités: tous les éléments se mettent en place pour une tempête parfaite au plan économique. Et parmi ceux qui risquent de sentir les premiers effets financiers de cette crise de la COVID-19, il y a les syndics.