Le Nouvelliste
Le conseil municipal de Trois-Rivières pourrait revoir ses attentes quant au rendement de ses commissions de travail, alors que des élus réclament qu’on s’en tienne à discuter des sujets essentiels et urgents.
Le conseil municipal de Trois-Rivières pourrait revoir ses attentes quant au rendement de ses commissions de travail, alors que des élus réclament qu’on s’en tienne à discuter des sujets essentiels et urgents.

La réalité rattrape les élus de Trois-Rivières

Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — La conciliation télétravail-famille est un défi pour la plupart des parents en ces temps de confinement, et le conseil municipal de Trois-Rivières n’y échappe pas. La conseillère municipale du district des Forges, Mariannick Mercure, a lancé un cri du cœur à ses collègues élus vendredi, afin de revoir l’organisation du travail puisque certains de ses collègues doivent aussi composer avec la réalité de la garde partagée ou de la garde exclusive. Un cri du cœur qui a trouvé écho chez d’autres conseillers.