Le Nouvelliste
La multinationale québécoise avait abandonné plus de 11 % à un certain moment, au lendemain de l’annonce de l’entente avec Alstom.
La multinationale québécoise avait abandonné plus de 11 % à un certain moment, au lendemain de l’annonce de l’entente avec Alstom.

Bombardier perd des plumes en Bourse

Julien Arsenault
La Presse
En cédant sa division ferroviaire à Alstom pour se concentrer sur les jets d’affaires, la direction de Bombardier estimait qu’un «chapitre prometteur» s’ouvrait pour l’entreprise. Mardi, les investisseurs semblaient voir la chose d’un autre œil.