Le Nouvelliste
Bombardier traîne une dette de 9,3 milliards $US et souhaite accélérer son désendettement puisqu’environ 60 % de cette somme doit être remboursée d’ici cinq ans.
Bombardier traîne une dette de 9,3 milliards $US et souhaite accélérer son désendettement puisqu’environ 60 % de cette somme doit être remboursée d’ici cinq ans.

Bombardier largue l’A220 et perd gros [VIDÉO]

Julien Arsenault
La Presse
Jocelyne Richer
La Presse Canadienne
Cinq ans après l’arrivée d’Alain Bellemare aux commandes de Bombardier, l’entreprise laisse aller l’ex-C Series pour de bon en cédant sa participation restante dans le programme à Airbus et au gouvernement québécois.