Le Nouvelliste
Issouf Ouandjagabou, secrétaire permanent de l’organisme Ga Mo Wigna, et Madeleine Rouleau, chargée de projet au Comité de solidarité de Trois-Rivières, dressent un bilan positif de leur collaboration.
Issouf Ouandjagabou, secrétaire permanent de l’organisme Ga Mo Wigna, et Madeleine Rouleau, chargée de projet au Comité de solidarité de Trois-Rivières, dressent un bilan positif de leur collaboration.

Comité de solidarité/Trois-Rivières: aux premières loges des changements climatiques

Sébastien Houle
Sébastien Houle
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Le Comité de solidarité de Trois-Rivières (CS3R) reçoit de la grande visite ces jours-ci. Issouf Ouandjagabou, secrétaire permanent de l’organisme Ga Mo Wigna, partenaire du comité depuis plusieurs années au Burkina Faso, en Afrique, est de passage dans la région pour dresser le bilan des petits miracles qu’il arrive à réaliser grâce à un projet que les deux organismes mènent ensemble depuis deux ans.